By

Le prix des packs n’arrête pas d’augmenter

Le prix des pack n’arrête pas d’augmenter

Sourced through Scoop.it from: www.test-achats.be

Progressivement, le coût de l’accès aux contenus est en train d’augmenter. Avec une situation quasiment duolistique dans les deux régions linguistiques, chaque opérateur y va de son ou des ses augmentations. Et chacun de bénéficier des effets mécaniques presque automatiques.

Proximus annonce aujourd’hui qu’elle atteindra son retour à la croissance avec un an d’avance sur son programme, Telenet remonte ses previsions financières et VOO laisse entendre que la profitabilté de sa plateforme TV est pour cette année.

Le réalignement des coûts d’accès aux contenus se fait-il au bénéfice dun enrichissement des programmes (locaux notamment) ?  Là est toute la question.

Les distributeurs sont ils progressivement en train de s’approprier les leviers de l’industrie au détriment des consommateurs et des éditeurs ? Esperons que ce cercle « vertueux » profitera à l’industrie locale Et, par effet de ricochet, a l’ensemble des utilisateurs… 

See on Scoop.itTV Business Finance & Earnings

By

Star Wars : trois séries en prises de vue réelles sur Netflix?

La saga culte imaginée par George Lucas revient une fois de plus sur le devant de la scène. Lucasfilm et Netflix envisagent de s’associer pour produire non pas un, mais plusieurs shows liés au célèbre space opera galactique.

Sourced through Scoop.it from: www.lefigaro.fr

Dans la foulée du succès de Daredevill, DIsney songerait à multiplier les mises à disposition de programmes spécifiques  sur Netflix. La rumeur court d’ores et déjà sur une série inspirée de Star Wars….

Netflix est en train de conquérir le monde, non pas tant grâce à son nombre d’abonnés en croissance fulgurante que par les relations étroites qu’il est en train de tisser avec les producteurs et l’ensemble des  studios hollywoodiens. 

See on Scoop.itOTT Services, Netflix, Amazon, Yahoo & Co

By

Netflix is accidentally inventing a new art form — not quite TV and not quite film

The site’s approach to storytelling favors the season over the episode. That’s a bigger shift than you’d expect.

Sourced through Scoop.it from: www.vox.com

Avec son concept du Binge watching, Netflix est en passe d’inventer un nouveau « genre » de programme.  

Ni tout à fait serie, ni tout à fait film, les scénaristes et les studios voient dans cet exercice une nouvelle manière de « recréer  » des spinoffs d’histoires existantes ou de prolonger les intrigues autour de personnages de films.

Une manière de rentabiliser des coûts et d’optimiser des  prises de risque financières sur des scénarios généralement originaux, qui n’avaient pour règles habituelles de trouver leurs profitabilité que sur un, deux ou trois épisodes.  

Une nouvelle poule aux œufs d’or pour la platforme américaine ?

See on Scoop.itOTT Services, Netflix, Amazon, Yahoo & Co

By

Objectifs de croisssance atteints avec une année d’avance pour Proximus en 2015

PROXIMUS RESULTS Q2 2015

 

Poursuite des beaux résultats pour Proximus. La télévision tout particulièrement tire les chiffres vers le haut. Dans la division Consumer Business Unit, c’est en effet la distribution télé (ou plutôt « Content Distribution ») qui a apporté le plus de contribution marginale avec €13 millions d’accroissement, soit près de la moitié de l’augmentation du CA de la division conduite par Philip Vandervoort.

Les effets du retrait du package Snow de Base ont drainé un afflux de nouveaux clients, notamment chez Scarlet, et l’ARPU (revenu par utilisateur) est en hausse significative à €20,2 (+8%).  D’une année à l’autre Proximus engrange 165.000 nouveaux abonnements (121.000 nouveaux clients) et porte sa part de marché à 34,4%. Une hausse qui doit vraisemblablement correspondre à des pertes auprès des concurrents (Telenet, Voo..?).

 

By

John Malone’s Liberty Global Increases Stake In ITV To 9.9%

AJohn Malone’s Liberty Global has upped its stake in British broadcaster ITV from 6.4% to 9.9%. Liberty originally acquired its stake in July last year from Rupert Murdoch’s then BSkyB- now called S…

Sourced through Scoop.it from: deadline.com

Poursuites des emplettes dans le monde du broadcasters européen, Liberty Global vient de porter sa participation dans ITV à 9,9%.  La société, toutefois, dément vouloir acheter le premier diffuseur anglais, tout en se félicitant des excellents résultats financiers du groupe et de son rendement.

By

John Malone’s Liberty Global Buys Ireland’s Commercial Broadcaster TV3

John Malone’s international cable company Liberty Global has bought Ireland’s commercial broadcaster TV3 in a deal worth up to Euros 87 million ($96 million). The deal was made between Liberty Glob…

Sourced through Scoop.it from: variety.com

Après le (quasi) rachat des chaînes « Vier » et « Vijf » en Flandres au premier semestre 2015 et la prise de participation de 6,5% du capital de ITV en juillet 2014, le groupe Liberty Global de John Malone poursuit ses emplettes, en finalisant l’achat de la première chaîne privée irlandaise, TV3.

La stratégie d’acquisition de broadcasters se poursuit donc pour le premier distributeur européen.

 

By

Inge Smidts new CMO at Liberty Global

Inge Smidts, SVP residential marketing at Telenet, is to become Chief Marketing Officer at Liberty Global.

Sourced through Scoop.it from: www.broadbandtvnews.com

Belgium’s got talent !

Ascension fulgurante pour Inge Smidt.  10 ans chez Procter & Gamble et 5 ans chez Telenet ont propulsé la responsable du marché résidentiel de Telenet au poste de Directeur Marketing du groupe Liberty Global.  Congrats !!

By

Axel Springer and ProSiebenSat.1 call off merger talks

German media group Axel Springer and TV broadcaster ProSiebenSat.1 have disbanded their merger ambitions and will instead launch a joint project supporting new digital startups.

Sourced through Scoop.it from: www.broadbandtvnews.com

Nouvel arrêt des discussions sur un rapprochement potentiel entre les groupes Pro7Sat1 et Axel Springer (la taille de l’ensemble serait vraisemblablement trop importante aux yeux du marché allemand et du service de la concurrence).

Les deux entreprises annoncent toutefois le lancement d’initiatives conjointes sur le marché du digital.

See on Scoop.itTV Business Finance & Earnings

By

Nouvelle expérience Proximus TV

Sourced through Scoop.it from: www.proximus.be

Proximus TV teste un nouveau menu: une page d’accès permettant au consommateur de choisir entre trois écosystèmes (« Bibliothèque », « Télévision » ou « Shop »). Ce mouvement n’a l’air de rien, mais il confirme l’éloignement progressif des plateformes par rapport aux EPG et à la ligne du temps.

Le temps où les téléspectateurs allumaient leurs décodeurs comme un téléviseur est bientôt révolu. Celui du libre choix des programmes et des contenus approche à grand pas.

De la même manière que les épiciers ont disparu au profit des linéaires, les chaînes de télévision vont devoir, d’une part, renforcer leur rôle de facilitateur, d’autre part, fonder leurs succès sur leur productions propres et enfin, apprendre à mieux parler à leurs cibles prioritaires.

Car il ne faut pas s’y tromper, c’est bien le mot « téléspectateur » lui-même qui est en train de disparaître.

By

Pas (encore) d’entrée en Bourse de Nethys

 

Pour Stéphane Moreau, CEO de Nethys, une entrée en Bourse n’est pas à l’ordre du jour tant que le groupe sera auto-suffisant en capitaux. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 706 millions et un profit de 50,8 millions en 2014.

Sourced through Scoop.it from: www.lecho.be

Pertes progressivement réduites € -26 millions en 2014 contre € -59 millions en 2013, Nethys conduit son activité de distribution télé et de média – VOO – à marché forcée vers la rentabilité. Au prix, d’une part, d’un investissement supplémentaire de plus de 200 millions en 2015, notamment pour financer le déploiement de son nouveau boîtier Évasion, et d’autre part d’augmentations tarifaires agressives dont l’effet mécanique finira par porter les fruits…
Il est vrai que, quel que soit son avenir, VOO n’aura aucune valeur commerciale tant qu’elle n’aura pas présenté des chiffres « en vert ». Et le temps presse. Le momentum de la consolidation du secteur ne durera pas forcément et l’appétit des Altice, Telenet ou autres acteurs globaux du secteur retombera à un moment ou l’autre. D’où la piste d’une éventuelle cotation en bourse ? 2015 sera certainement déterminante dans les choix du management du conglomérat public liégeois.

See on Scoop.itTV Business Finance & Earnings

By

Naguib Sawiris prend officiellement le contrôle d’Euronews

L’homme d’affaires égyptien aura la main sur l’économie. Un conseil éditorial garantira les missions d’information.

Sourced through Scoop.it from: www.lefigaro.fr

Peite information en 5 lignes dans le Figaro. Euronews est passée sous le contrôle d’un milliardaire Égyptien.

A la question « y a-t-il une Europe ? », le réponse est sous nos yeux. En l’espace de 6 mois, deux grandes marques de notre audiovisuel européen ont été rachetées par des intérêts étrangers. 

Verrait on CNN au mains de groupes asiatiques ? Al Jazeera détenue par un groupe américain ? ESPN rachetée par un milliardaire arabe ?

Trop occupés à gérer leurs affaires internes, nos hommes politiques européens sont doublement fautifs. Fautifs de ne pas comprendre le bénéfice d’une Europe forte et solidaire. Fautifs de laisser partir deux des plus beaux noms de notre patrimoine audiovisuel. Car que reste-t-il d’une communauté quand elle n’a même pas de médias pour assurer, défendre et promouvoir sa cause et son écosystème ?

By

Discovery prend le contrôle total d’Eurosport, la fin d’une histoire pour TF1

Avec la vente de sa part restante de 49% dans la chaîne Eurosport à l’américain Discovery pour un montant de 491 millions d’euros, le groupe audiovisuel français TF1 tourne la page d’une aventure sportive de plus de 22 ans avec cette chaîne paneuropéenne.

Sourced through Scoop.it from: www.liberation.fr

Incapable d’en assurer le développement européen, TF1 a fini par ceder Eurosport au groupe americain Discovery.

L’idée d’une chaîne européenne de sports, née il y a une trentaine d’années du consortium des chaînes publiques, est désormais aux mains d’un groupe américain (Une de plus, après le rachat de Euronews par le milliardaire égyptien Sawiris).

Quant à la reprise par le « groupe de la Découverte », il n’a pas tardé à produire ses effets. Discovery a en effet d’ores et déjà littéralement  » soufflé » les droits des Jeux Olympiques aux chaînes publiques qui en détenaient les images depuis de longues années.

Les grands groupes américains seront ils les fossoyeurs du modèle mixte audiovisuel européen ?  On peut le penser.  La BBC traverse une période de questionnement sur son financement. Et son rôle tentaculaire est questionné par la coalition politique au pouvoir à Londres. Le groupe France Télévisions pour sa part, vient d’annoncer des pertes financières plus importantes que prévues. On voit mal d’où les moyens viendront des gouvernements de chaque pays… Le déplacement dé notre centre de gravité industriel s’accélère.

La concentration de la distribution et des contenus a laquelle nous assistons redessinera notre paysage audiovisuel à terme et avec lui, c’est assuré, un renchérissement des accès pour le consommateur final.

By

Patrick Drahi s’allie à Alain Weill pour racheter le groupe NextradioTV

Alain Weill, PDG et principal actionnaire de NextRadioTV et Patrick Drahi, président du groupe Altice, ont annoncé lundi la création d’une coentreprise qui prendra le contrôle du groupe NextradioTV.

Sourced through Scoop.it from: lci.tf1.fr

Deux belles histoires s’associent !  Qui aurait pu dire il y a quinze ans à peine que Alain Weill et Patrick Drahy convoleraient un jour à la tête de groupes désormais incontestables. Le premier quittait le groupe NRJ en 2000 pour faire le pari de fonder un groupe media d’envergure, essentiellement concentré sur le « business ». Le second achetait des petits réseaux câblés dont personne ne voulait dans un marché « à 6 chaînes de télé ».

Le rachat à terme, du groupe Nextradio TV par Patrick Drahy fait ce dernier désormais, le patron et proprietaire du groupe de distribution et de média le plus intégré de France.  une fois de plus, au nez et à la barbe des acteurs du secteur. Comme quoi, la vision du marché est très différente lorsque langle d’attaque est différent.  chapeau Monsieur Drahy, vous avez fait en quinze ans ce que Monsieur Bouygues n’a pas réussi à faire, lui  qui était ou est encore proprietaire de TF1, NT1, TMC, Histoire, TV Breizh, Hushuaia TV, Bouygues Télécom et Eurosport… 

By

Netflix séduit à l’international

 

Netflix a annoncé mercredi une nette hausse de son chiffre d’affaires trimestriel, le service de vidéo en ligne ayant gagné plus d’abonnés dans le monde entier qu’il ne l’envisageait, résultat de son expansion rapide en dehors des Etats-Unis, un marché qui arrive à maturité.

Sourced through Scoop.it from: www.lecho.be

Rien n’arrête la progression de Netflix !

L’enjeu des derniers trimestres était notamment la capacité de la plateforme leader mondial du marché OTT de séduire à l’international.

la.preuve est faite. Les attentes ont été largement dépassées avec un accroissement de plus de 3 millions de souscripteurs.

Netflix acte dorénavant plus de 65 millions d’abonnés à la fin du mois de juin et confirme ses espoirs de dénombrer 69 millions de membres avant la fin de l’année.

Et quand on sait l’avalanche de films exclusifs à venir au cours du deuxième semestre, il est encore permis de croire à la continuité de la croissance du groupe.  L’action bondit de plus de 10% et salue la performance.

L’incroyable aventure du petit loueur de DVD se transforme en miracle transformationnel. Et dire que tout ceci est né de l’énervement de son patron á devoir payer une pénalité de retard, lui qui avait ramené ses films en location avec quelques jours de retard…

See on Scoop.itOTT Services, Netflix, Amazon, Yahoo & Co

By

Vers 2020, Uber veut des Tesla autonomes dans ses flottes, beaucoup, 500 000 !

Tesla qui prévoit produire 55 000 voitures cette année devra décupler la cadence d’ici cinq ans en construisant d’autres usines d’assemblage et en terminant la méga-usine de batteries lithium avec Panasonic.Vers une méga-usine 7 fois plus grande !

Lors d’une présentation au centre industriel de Tahoe Reno, un certain Dean Haymore aurait révélé qu’il y aura «7 blocs» et non pas un seul.

Sourced through Scoop.it from: www.autonet.ca

Ce thème de la voiture électrique et du « nouveau monde » m’interpelle au quotidien.

UBER, qui n’est pas avare d’effets d’annonce a mis Tesla au défi de lui acheter 500.000 véhicules « autonomes » (sans pilotes) si la firme d’Elon Musk était capable de les produire avant 2020.

Pour mémoire, Tesla produit actuellement un peu plus de 50.000 véhicules…  Mais la gigafactory qui se contruit dans le Nevada rend cette hypothèse d’accroissement vertigineux possible. Ce d’autant plus que des responsables de Tesla auraient récemment laissé entendre que l’usine (déjà grande comme un aéroport) pourrait, à terme, être agrandie à 7 fois sa taille attendue …

Panasonic serait sur le point de convaincre 14 partenaires et fournisseurs de financer le projet. Cela ferait de Gigafactory le plus gros bâtiment industriel de la planète !! George Lucas peut bien s’atteler à revoir ses « Star Wars »…   

See on Scoop.itTV Business Finance & Earnings

By

Telenet Play customers watch 10 hours of catch-up per month

Sourced through Scoop.it from: www.telecompaper.com

Selon Telenet, 81% de ses abonnés font appel aux services de Catchup dont ils consomment près de 10 heures par mois (jusqu’à 23 programmes). 

Ce chiffre est impressionnant. Il représenterait d’ores et déjà +/- 10 à 12.5% du temps de vision hebdomadaire d’un téléspectateur moyen. Si l’on admet que les jeunes ménages, moins consommateurs de télévision, sont plus enclins à pratiquer la vision « décalée », on peut très bien déduire que de 20 à 25% de leur consommation TV est d’ores et déjà en mode « Catchup ».  Quand et comment les opérateurs et les télévisions vont-ils saisir ensemble cette opportunité pour monétiser ce nouveau « marché » ?    

By

Proximus lance un réseau pour objets connectés

L’opérateur n’entend pas rater la manne des objets connectés, de la voiture à l’aspirateur en passant par le frigo, et déploie un réseau mobile spécifiquement destiné à ce marché.

Sourced through Scoop.it from: www.lecho.be

Réponse de Proximus à Engie (ex GDF-Suez): le groupe piloté par Domminique Leroy annonce également le déploiement de son propre réseau pour objets connectés.  Un réseau qui utilisera un standard différent (LoRa – Low Power Area Network) et qui, lui aussi devrait être disponible dans le courant de 2016 !

See on Scoop.itTV Business Finance & Earnings

By

Engie lance le réseau bas débit pour les objets connectés

 

Engie (ex-GDF Suez) a lancé mardi le premier réseau cellulaire dédié aux objets connectés en Belgique. Le groupe a créé à cet effet une nouvelle société: Engie M2M. Elle est chargée de déployer, exploiter et commercialiser le réseau conçu par la start-up Sigfox pour connecter à internet des objets qui ne nécessitent pas de haut débit. Les applications sont multiples, notamment pour améliorer le confort domestique et l’efficacité énergétique, se sont réjouis les partenaires lors d’une conférence

Sourced through Scoop.it from: trends.levif.be

La guerre de l’Internet M2M (machine to machine) a commencé ! Engie (ex GDF-Suez) a brûlé la politesse au monde local des telcos belges en annonçant la création d’un premier réseau spécifique ayant pour vocation à couvrir l’ensemble de la Belgique pour fin 2016.

Les échanges entre machines (autres que par le téléphone mobile) sont le prochain eldorado de l’Internet et de ses applications.  Le marché n’a toutefois pas les moyens et les besoins d’une bande passante ou d’une puissance gigantesques. D’où l’idée de prévoir un réseau « secondaire » approprié.

La révolution Internet est en marche…

See on Scoop.itTV Business Finance & Earnings

By

Apple, networks progressing in talks over cable-killer TV app

Where Barry Diller’s Aereo failed, Apple is hoping to succeed. The Cupertino, Calif., tech firm is making broadcast networks the centerpiece of its cable-killer TV app — and talks with all four net…

Sourced through Scoop.it from: nypost.com

Apple serait en discussions avancées avec les 4 big Networks pour obtenir de pouvoir en offrir les contenus en streaming sur sa prochaine TV App (qu’elle envisage de lancer durant l’automne prochain).

Si tel est le cas, Apple aurait révolutionné son service musical et son Apple TV en moins d’un an.

En outre, avec son « parc » mondial de devices mobiles,  Apple serait en mesure d’accroître considérablement la portée du concept « TV partout ».

Le groupe de Cupertino proposerait un partage de revenus aux broadcasters et offrirait son service TV pour un abonnement oscillant entre $10 et $40 par mois.

See on Scoop.itOTT Services, Netflix, Amazon, Yahoo & Co

By

Sky AdSmart and Piriteze release pollen activated campaign

Since launch 18 months ago, 485 advertisers have run 2,300 individual campaigns using AdSmart, creating more than two billion impressions.

Sourced through Scoop.it from: mediatel.co.uk

Adsmart et le laboratoire GSK ont mis en place une action spéciale visant à diffuser un spot TV pour le produit « Piriteze » aux seuls téléspectateurs touchés par le rhume des foins. Un dispositif de ciblage particulièrement efficace qui permet de mesurer l’efficacité directe sur les ventes.

Depuis son lancement, Adsmart a diffusé pas moins de 2.300 campagnes TV ciblées pour le compte de 485 marques, adressant plus de 2 milliards d’impressions !   

See on Scoop.itDynamic Ad Insertion & linear TV

By

Procter & Gamble CMO Pritchard: Programmatic Delivers Business Lift

Programmatic ad buying is an inexorable and positive progression for the marketing industry, according to Global Marketing Officer Marc Pritchard of Procter & Gamble, the world’s largest advertiser. « [Programmatic] is inevitable, and we’re definitely interested, » Pritchard told AdExchanger on Thursday. « It enables you to more precisely target, and do it at a very valuable price, and… Continue reading »

Sourced through Scoop.it from: adexchanger.com

Les techniques programmatiques, l’accès au données et la transparence des méthodes d’achat/vente font partie des attentes majeures du premier annonceur TV.  Un annonceur qui ne cache plus ses intentions d’utiliser ces nouvelles techniques de façon prioritaires dans le futur. 

   

See on Scoop.itDynamic Ad Insertion & linear TV

By

Voo augmente à nouveau ses tarifs

A partir du premier août 2015, l’opérateur va appliquer une augmentation de 0,50 à 3 euros par mois sur la très vaste majorité de ses produits. Les débits

Sourced through Scoop.it from: geeko.lesoir.be

Entre 50 cents et 3 Euros par mois, telles sont les augmentations de prix que VOO va pratiquer dès le mois d’août prochain pour l’accès à ses services TV.

Le mouvement de reconstruction du prix de la télévision est lancé. 

  • Telenet a augmenté ses tarifs à plusieurs reprises entre fin 2014 et début 2015.
  • Proximus a dévoilé de nouveaux plans tarifaires à la fin du mois de mai dernier, avec des accroissements variant de 2 à 6% pour son service TV.
  • Quant à Numericable, elle a également mis en place un plan d’augmentation tarifaire (jusqu’à 8%) dès ce mois de juillet.

Certes, on ne peut pas parler d’actions concertées, mais la cadence et le mouvement font preuve d’une certaine forme « d’unanimité ».  Reste à espérer qu’une partie du bénéfice de ces augmentations permettent de financer des contenus locaux …    

By

Vincent Bolloré a-t-il l’ambition de devenir le grand rival de Netflix?

Le groupe Vivendi serait en discussion avec des partenaires européens pour devenir un des plus importants diffuseurs de contenus audiovisuels dans tout l’Occident.

Sourced through Scoop.it from: www.slate.fr

Depuis plusieurs semaines, on a pu lire ici ou là l’intérêt de Vivendi pour des rapprochements avec de grands groupes de télévision ou de production européens. Une fois, c’est avec Sky. Une autre, c’est avec Europacorp. Plus récemment encore, c’était le rachat de Dailymotion.

Vincent Bolloré aurait-il décidé de passer à l’action et de s’attaquer à Netflix ?

  1. Depuis les diverses cessions dans le monde des telecoms, il en a les moyens financiers.
  2. Le futur de Canal+, si cette dernière veut s’imposer en Europe ne passe-t-il pas, comme Netflix, par les offres en streaming ?

Si c’est le cas, ce serait une attaque de plus contre le modèle de la télévision linéaire (et son modèle publicitaire). 

Quand les broadcasters vont-ils s’employer à élargir leur fenêtre d’exploitation des programmes ? Il est temps qu’ils se rassemblent sur des plateformes syndiquées de catchup pour faire front aux attaques des nouveaux opérateurs !

See on Scoop.itOTT Services, Netflix, Amazon, Yahoo & Co

By

P&G va vendre 12,5 milliards de dollars d’actifs à Coty

(Reuters) – Les groupes américains Procter & Gamble et Coty ont annoncé jeudi avoir conclu un accord d’un montant de 12,5 milliards de dollars (11,3 milliards d’euros) sur la reprise par Coty des activités

Sourced through Scoop.it from: fr.reuters.com

Le groupe P&G poursuit sa cure d’amaigrissement et garnit sa trésorerie d’un complément de $12,5 milliards. En tout, 43 marques dont Wella, Clairol, Gucci et Dolce & Galbana s’en vont chez Coty.

Recentré sur ses marques les plus dynamiques, l’annonceur mondial numéro 1 veut se rendre plus profitable et offrir de meilleurs rendements à ses actionnaires. Les temps changent !    

See on Scoop.itTV Business Finance & Earnings

By

ProSieben et Axel Springer discuteraient d’une fusion

Le télédiffuseur ProSiebenSat.1 et l’éditeur Axel Springer discutent depuis peu d’une fusion, a-t-on appris lundi d’une source proche du dossier, confirmant une information du Wall Street Journal. Le quotidien …

Sourced through Scoop.it from: fr.finance.yahoo.com

Le concurrent allemand du groupe RTL discuterait fusion avec le groupe Springer. Un projet de rachat du premier par le deuxième avait déjà été envisagé il y a quelques années mais était resté dans les cartons suite aux craintes d’un refus des autorités de la concurrence allemandes.

L’évolution économique des grands groupes de communication mondiaux a certainement changé la donne. Et la « concentration » des contenus locaux est devenue le seul rempart des éditeurs de contenus face aux mastodontes de l’Internet. 

Cette fois sera-t-elle la bonne ?     

See on Scoop.itTV Business Finance & Earnings